test

Restauration du Fairchild 22

En ce début d’année 2016, en dépit d’une météo relativement clémente, il n’est pas envisageable de procéder à de l’entoilage, par exemple. Par contre, la cellule, la profondeur, la direction, les jambes de train et leurs amortisseurs ont été nettoyés, poncés, inspectés minutieusement et peints.
Le grand jour, c’était le lundi 11 janvier 2016 au domicile de Jean-François !
L’opinion, bien étayée, de Jean-François quant aux avions anciens, est qu’il est préférable d’acheter un avion à reconstruire entièrement plutôt que de payer, parfois très cher, un aéronef apparemment en état de voler mais dans lequel on n’aura jamais vraiment confiance quant à la fiabilité, non seulement du moteur...