Entoilage du fuselage

0
41

Plus tard, viendra l’entoilage des ailes puis celui des éléments de l’empennage. Mais avant, il convient d’entoiler la seule partie arrière de la structure tubulaire puisque la partie avant ne sera constituée que de tôles et d’éléments « vitrés ».

Fermée par une double couture à plat, une « chaussette » est d’abord réalisée aux dimensions du fuselage concerné et positionnée aux mieux en réservant certains passages de tubes.
Jean-François, le spécialiste, donne les les derniers coups de fer à repasser qui vont bien pour tendre – modérément mais sans plis – la toile.
Mais, auparavant, il faut jouer des pinces et autres épingles à linge pour maintenir encollées les parties terminales de la toile ; ici juste après le réservoir.
Et encore auparavant, quelques épingles sont positionnées pour maintenir la toile (Diatex 2000).
Ce que l’on voit plus précisément sur cette photo où on peut remarquer aussi qu’une fenêtre arrière latérale a été mise en place ainsi que la porte droite (maintenue fermée par une ficelle).
Vue de l’intérieur dont une partie du plancher est absente. Information en passant : par nécessité, la structure en bois du « turtle deck » a été refaite quasiment complètement.
A partir de maintenant, tout écrou ou autre élément de liaison qui tombera à l’intérieur, migrera ensuite jusqu’à la roulette de queue…
Avant l’enduit de tension puis de la peinture, il ne faut pas rater ce type de vue en transparence des tubes et même des poulies et câbles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.