Nez rouge

0
15

La troisième couleur dominante a été choisie rouge et dévolue au nez de l’appareil ainsi qu’à une mince partie du bas du fuselage.

Cela concerne en premier les tôles entourant le réservoir ; ici, la paroi latérale droite.

 

Et là, la paroi latérale gauche.

Et, en plus de la tôle supérieure, celle du dessous. D’où cette vue insolite montrant aussi les barres de liaison entre les commande de frein des places avant et arrière ainsi que le réservoir d’huile et le tuyau du reniflard.

Afin de réaliser, sur le bleu du fuselage, un « motif » rouge avec un filet de la même couleur que celle des ailes, presque tout l’appareil est masqué avec du papier journal.

Puis c’est Jean-François qui oeuvre au pistolet. Et c’est bien du rouge qui sort contrairement à ce que pourrait laisser penser la couleur rose du réservoir…

Et voilà le résultat sur la flanc droit !

Et de plus près, sachant que le flanc gauche est évidemment identique, c’est-à-dire avec un filet de la couleur des ailes.

Ensuite, les capots-moteur profitent aussi de la belle teinte rouge. Et, une fois montés, voici ce que cela donne à droite.

Idem à gauche. D’abord sans la porte latérale ce qui permet d’apercevoir le filtre à carburant et le drain entre les deux pompes mécaniques.

Puis avec ; c’est-à-dire le vissage d’une bonne douzaine de vis M3 à tête fraisée et écrous Nylstop pour maintenir la charnière.

Maurice et Jean-François (assis) s’apprêtent à appliquer, par transfert, les lettres de l’immatriculation.

FLD comme FairchiLD ; c’est assez bien vu…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici