Entoilage du fuselage

0
102

Parallèlement aux travaux d’entoilage des demi-ailes, a débuté l’entoilage du fuselage. D’abord en cousant deux largeurs de bandes (Diatex 2000) longues de cinq mètres environ ; l’idée étant de coudre ensuite la zone située au droit du turtle deck juste à la dimension voulue de façon à n’avoir qu’à assurer la tension par léger chauffage au fer à repasser.

Le fuselage en question est presque tout nu car il reste encore à retirer la partie “trou d’homme”, le turtle deck – en bois – restant en place, évidemment.

Un “patron” est réalisé en papier (avec force ruban adhésif) par Jean-François (Ferrier) et Maurice.

Le “patron” en question ne prendra tout son sens qu’après découpage mais se révélera cependant difficile à utiliser. On passera volontairement les détails…

Néanmoins, tout le monde – sauf le photographe – s’y met pour ajuster les coutures et les maintenir en place (épingles, faufilage, etc.) car la toile est glissante. La bonne humeur est de rigueur après une blague d’un des participants (pas de délation !) relative à une comparaison entre Dacron et Macron…

On a beau ne pas jouer les machos, c’est quand même UNE couturièrE qui parfait (prénom : Maurice) le travail à la machine à coudre…

Un fois en place, et pour la première fois, cet avion commence à ressembler à un… avion !

Voila à quoi sert le “barbecue” !

Jean-François (Ferrier) en profite pour imposer une autre trajectoire aux durits de freins

Finitions de l’entoilage du “turtle deck”. Les fins de bande seront masquées par un contreplaqué comportant la porte du coffre.

La structure métallique de la cellule ne peut plus être vue que par transparence.

Après la pose d’une bonne dizaine de renforts et d’une bonne centaine de mètres de bande droite…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.