Entoilage d’une aile

0
17

Après un séjour de quelques mois à Tahiti, notre indispensable président est revenu à Thouars et l’entoilage des ailes (en fait, des demi-ailes…) et du fuselage peut commencer.

Les ailes (comprendre : “demi-ailes”…) sont séparées du fuselage et la droite est posée sur la table (longue de 5 mètres).

Après quelques jours de travail – des détails seront donnés lors de l’entoilage de la demi-aile gauche -, l’intrados est entoilé. Jean-François s’applique à chauffer la toile pour faire disparaitre des plis mais sans exagérer…

Quelques jours plus tard, c’est au tour de l’extrados. Comme pour les gouvernes, les épingles maintiennent la toile encollée lors du séchage.

Et voilà le travail ! Un dispositif de maintien vertical a été ajouté le long de la table afin de permettre le lardage ; et là, il y a du boulot ! Mais on passe les détails puisque déjà exposés lors de l’entoilage de certaines gouvernes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.