Capots avant cloison pare-feu

0
30

Eté 2019. Jean-François est revenu au pays thouarsais et les travaux s’accélèrent.

Comme il a été décidé de ne pas prolonger l’entoilage jusqu’à la cloison pare-feu, au capot recouvrant le dessus du réservoir viennent s’ajouter deux capots latéraux et un capot inférieur. Au moins, on pourra intervenir facilement sur le dispositif de freinage.

Ce sont typiquement ces espaces qu’il faut couvrir de tôles en aluminium. A noter que la tôle inférieure et celle, latérale, de gauche sont déjà positionnées.

Précisément, pour la partie gauche, cette photo montre qu’elle est reliée temporairement à la tôle inférieure par des “morpions” et fixée par des vis “à bois” à la cloison pare-feu (à l’avant) et à une forme en bois – conçue par l’autre Jean-François – (à l’arrière), là où s’arrête l’entoilage.

C’est lui, “l’autre Jean-François” ! Mais si on en revient à une description purement technique, il est à noter que d’autres vis à bois viendront remplacer les pinces pour fixer à la fois cette partie gauche et la tôle supérieure recouvrant le réservoir.

Pour découper et ajuster la tôle supérieure, une plaque transparente et souple est utilisée. Longitudinalement, elle s’appuie sur la cloison pare-feu et, à l’arrière, sur une cloison partielle relative au tableau-de bord.

Après roulage de la tôle supérieure et la pose de “prisonniers” à divers endroits de jonction, l’ensemble des capots en question est posé ; ici, vu de droite.

Et ici, vu de droite. Le tout sera ensuite démonté pour recevoir une couche d’apprêt. Sans commentaire, on peut voir, entre les deux demi-ailes, la partie supérieure du Karman qui couvrira cet espace…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.